SCIENCE ÉGYPTIENNE ET MÉDECINE DE L’ASTRAL

Second  des Carnets inédits d’ENEL,  grand savant cabaliste et occultiste du XXe siècle

Science égyptienne et Médecine de l’Astral est le second volet des
Carnets inédits d’Enel – collection dirigée par Guy Thieux, dépositaire de ces manuscrits rédigés de 1930 à 1950. Enel vivait alors au Caire, sous la protection du roi Farouk, se consacrant à ses recherches sur les hiéroglyphes et les rites funéraires de l’ancienne Égypte. Trente-cinq années d’études approfondies de la Cabale hébraïque lui permirent de décrypter le sens symbolique caché des hiéroglyphes, au-delà de leur signification phonétique et figurative usuelles.

Il nous en livre ici les clés, et donne un nouvel éclairage pour comprendre les rituels funéraires de cette ancienne Égypte mystérieuse: momification, incantations, nom secret, dédoublement, cérémonie d’ouverture de la bouche, et leurs rapports aux corps subtils du monde Astral : le Ka et le Ba.
Maîtres dans l’art de la nécrosophie, les initiés de l’élite égyptienne entendaient exercer un contrôle strict sur la vie future, au moyen de rituels funéraires immuables, transmis dans le plus grand secret.

À la lumière de la Cabale hébraïque, de  l’Astrologie, de la Médecine, Enel nous fait entrevoir tout un pan de cette science gravée dans le grand livre de pierre des Égyptiens. L’ouvrage se présente à la fois comme un recueil de formules issues de rituels spécifiques, que de réflexions, de textes d’Enel et de notes techniques. Ce « Formulaire » permettra aux initiés comme aux curieux d’appréhender cette « pensée magique » qui sous-tend la science égyptienne.

En couverture d’ouvrage : Pectoral au nom du vizir Paser, orné en ajouré d’un scarabée, flanqué des déesses Isis et Nephtys, ( photo RMN – Droits réservés )
(cliquer pour télécharger  ou agrandir les images)

L’origine de ce  livre :

Guy Thieux, géophysicien, nous livre le testament posthume de l’éminent savant, conformément à ses volontés. Cette collection donne suite à plusieurs années d’entretiens qu’il a eus avec Enel avant sa mort (1963). Après Le Monde Astral et l’Occultisme puis le présent ouvrage Science égyptienne et Médecine de l’Astral, le dernier volet : Radiesthésie thérapeutique (consacré plus spécifiquement à la géobiologie, aux ondes de forme et leurs implications thérapeutiques) viendra conclure cette trilogie.


L’auteur : ENEL

Né à St Petersbourg en 1883 et mort en Suisse en 1963, ENEL  est en fait le nom de plume du Prince Michel Vladimirovich SKARIATINE, grand érudit et cousin des Romanov. Comme beaucoup d’aristocrates russes, il s’est engagé dans la lutte contre l’immense vague rouge  bolchévique et dut finalement fuir son pays à l’issue de la révolution d’Octobre. Réfugié en Égypte sous la protection du Roi Farouk, Enel a travaillé durant plus de trente années avec les plus grands égyptologues et archéologues de l’époque, notamment l’équipe de Howard Carter, passant des années  à étudier, à partir de la cabale hébraïque, le sens caché des hiéroglyphes que Champollion avait subodoré sans avoir le temps de le découvrir. Cette quête l’a mené à mettre en lumière la subtilité et la puissance des rites funéraires égyptiens, qui, au-delà d’un polythéisme de façade, détenaient – dans le plus grand secret des temples de l’initiation comme à On (Héliopolis) – une  immense connaissance des Lois de l’Univers.


À propos de ce livre :

Tiré des carnets du grand savant ENEL, il a été composé à partir des notes des Cahiers Indédits d’Enel  et compilé à la manière d’un « formulaire » – au sens où il s’agit principalement de formules rituelles immémoriales  transmises par les livres de pierre que sont les tombeaux des anciens égyptiens – déchiffrées avec patience et érudition par Enel, grâce à l’approche de la Cabale hébraïque.

La difficulté principale d’un tel ouvrage – qui reprend  les notes du Maître  sous la conduite de Guy Thieux –  tient au fait qu’il est parfois ardu de déceler un fil conducteur reliant avec clarté et pédagogie les informations  sur cette science plurimillénaire. Les mentalité et connaissances des Égyptiens anciens sont  quasi incompréhensibles pour le lecteur moderne, si bien que la grande majorité des égyptologues actuels sont passés totalement à côté des  enseignements spirituels que les anciens Égyptiens ont laissé en héritage. Pour la plupart d’entre eux,  le Livre des Morts des Anciens Égyptiens  n’est qu’un fatras poético – allégorique … Adolf Erman, grand égyptologue allemand  le qualifia de « Folie, absurdité et déraison » …  Tout comme beaucoup de ses collègues anglais le gratifiant de « Conte à dormir debout, d’un ennui insurmontable…. » Or dans le Livre des Morts (et tant d’autres vestiges – papyrus, inscriptions etc. )  il faut avant tout chercher à comprendre le message spirituel. C’est ce que nous dit son éminent traducteur,  Grégoire Kolpaktchy, grand érudit, dans sa remarquable préface  :

 » Presque à chaque page du Livre nous trouvons des allusions à la magie, à des incantations, à des opérations théurgiques, etc. Ce besoin d’agir sur le Cosmos et sur les entités – visibles et invisibles – par le Savoir, par le Vouloir et par la Parole sacrée, besoin que nous nous représentons mal aujourd’hui, était, il y a cinq mille ans, encore très réel et faisait partie intégrante de la vie quotidienne, ainsi que de la vie sacrée et rituelle. Connaître le nom de quelqu’un – le nom « caché » c’était posséder le secret le plus intime, la clef grâce à laquelle on avait ce quelqu’un à sa merci. Prononcer le nom c’était façonner par la voix son image spirituelle. Écrire le nom, c’était dessiner son image matérielle. C’est pourquoi le défunt devait garder dans sa mémoire les noms de toutes les entités qu’il pouvait éventuellement rencontrer dans l’au-delà. « 

Science égyptienne et Médecine de l’Astral est un passionnant ouvrage  de 350 pages qui pourra sembler d’un abord complexe à certains ; néanmoins, il permettra  aux initiés comme aux débutants de découvrir un enseignement, car ici comme dans tous ses autres ouvrages, le Maître donne des clés pour entrouvrir les portes de l’Initiation.


Contenu  :  

(cliquer pour télécharger le doc. ou agrandir les images)

 

  • Ci- dessous extrait du chapitre XI : Illustration des Arrits selon le Papyrus Ani


 


Commandez cet ouvrage directement en ligne : règlement sécurisé Paypal – délai d’envoi rapide et suivi :  26 Euros + port

ou par courriel/courrier postal/téléphone: Ibacom éditions :  iba@ibacom.fr   29 rue Greuze 75116 Paris tel 06-20-65-66-88

 26 Euros 


Lien à la page du Tome 1  d’ENEL :   « Le Monde astral et l’Occultisme » paru chez IBACOM :

LE MONDE ASTRAL ET L’OCCULTISME



• TITRE : Le Monde astral et l’Occultisme
• AUTEUR : ENEL ( Prince Michel Vladimirovich SKARIATINE  – 1883-1963)
• LIVRE : 346 pages NB + planches couleur  broché, format 150 x 220 mm
• Prix public : 26 €
• GENRE : Ésotérisme, spiritualité, égyptologie
• RÉALISATION, ÉDITION, DIFFUSION : IBAcom
• ISBN : 979-10-92733-10-5
• PARUTION : 1er  février  2018

• DIFFUSION, VENTE :

  • à partir du 1er février 2018  sur ce site :
    pour des raisons économiques   l’éditrice souhaite vendre ce livre en premier lieu via ce site.

• CONTACTS :
– Guy Thieux, directeur de la collection « les Inédits d’Enel »
– Commandes : iba@ibacom.fr

• INTERVENTION d’IBACOM SUR CE LIVRE :
Corrections éditoriales, Mise en pages –  Maquette de couverture – 4e de couverture – Afnil (ISBN, EAN) – Devis Prépresse – Suivi – Dépôt légal, Référencements internet divers  sites – Relations Presse – Organisation conférences – emailings…

Ce livre n’est disponible, pour le moment, que sur ce site, pour des raisons économiques visant à soutenir mon activité éditoriale. merci de votre compréhension !

 26 Euros