NOUS NE NOUS SOMMES JAMAIS TANT AIMÉS

«La souffrance prend parfois un sens inéluctable.
Si je me rends compte que je n’ai aucun autre choix que celui de l’endurer, il me reste cette ultime liberté,celle de la supporter avec courage »  
(Rainer Maria Rilke)


« Ce livre est tellement rempli d’humanité qu’il peut venir rejoindre chacun et chacune d’entre nous. Non pour l’entraîner du côté de l’obscur et du redoutable. Mais pour souligner quelque chose d’essentiel : le lien entre les êtres est capable de donner un sens à l’absurde et permet d’affirmer que la vie est belle, envers et contre tout. » (Florence Bosviel / extrait de la préface)



« Un amour éprouvé mais jamais embarqué par la douleur »

(…) J’ai voulu raconter son courage et sa force lumineuse. J’ai également voulu témoigner de notre histoire, celle d’un amour de jeunesse qui a grandi dans les épreuves, la perte d’un enfant et la traversée de la maladie.  Un amour éprouvé mais jamais embarqué par la douleur. (…)


 « Loin de se recroqueviller,
le cœur de Jean s’est dilaté »

« Cette fichue maladie, comme toute épreuve majeure, a bien des raisons de mettre à mal les repères et les croyances. Et pourtant, elle a donné un sens à quelque chose qui n’en avait pas, elle l’a converti en un lieu de dons et d’amour. Il se manifestera autrement. Aussi étonnant que ce soit, son mari continue jusqu’au bout à croire aux merveilles de la vie et Sylvie va choisir d’ajuster ses pas sur les siens. Loin de se recroqueviller, le cœur de Jean s’est dilaté. »
(extrait de la préface de Florence Bosviel)



« Je suis un homme debout, je compte le rester le plus longtemps possible »

« (…) Une assistante sociale nous explique tout ce à quoi ont  droit les travailleurs handicapés : déplacements, aménagements du temps de travail. Elle nous donne un classeur, nous indique les démarches à suivre. Valérie, l’infirmière,  rassure Jean et prend le temps de lui expliquer les aides fournies par l’hôpital. Elle lui parle de l’association l’ARSLA. En quelques secondes, Valérie a cerné son caractère combatif, elle évite les formules maladroites. Dès que je l’entends, la maladie revêt un aspect moins tragique. Jean suit ses recommandations à la lettre. Le classeur se remplit de noms, de notices explicatives, de numéros d’urgence. La matinée s’achève avec le psychologue. Jean lui dit qu’il aime la vie malgré la maladie. « Je suis un homme debout, je compte le rester le plus longtemps possible », affirme-t-il. »


« Nous avons appris à y voir toute la splendeur du monde, et à en être comblés »

« C’est un livre qui témoigne aussi d’une expérience de croyant. La maladie et la mort nous ont poussés à approfondir une foi chrétienne réelle, mais d’abord confortable et sociale. Il n’y eut rien d’évident ni d’extraordinaire dans notre cheminement, ni miracle ni conversion. La terreur et l’angoisse furent d’abord notre lot. Peu à peu le malheur nous a tournés vers la beauté des gestes infimes, des sourires furtifs, des larmes partagées. Nous avons appris à y voir toute la splendeur du monde, et à en être comblés.« 

 

 

 

 

 

 

 


« Ces gestes infimes prennent aujourd’hui une autre résonance

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la foi a donné un sens à quelque chose qui n’en n’avait pas, elle a converti le lourd fardeau de la maladie en un lieu de dons et d’amour ; un mojito apporté par Sophie un soir de grande fatigue, Jacques offrant une clé USB avec 50 films téléchargés pour les soirées à la maison. Un mail de Luc pour l’anniversaire de Jean avec une photo d’une bougie allumée, lors d’un pèlerinage sur le chemin de Saint-Jacques. Une écharpe offerte par deux copines de Matthieu pendant l’été, l’ami de Laure, Quentin, qui enduit ses bras de crème solaire pour lui éviter un coup de soleil.


• PRESSE  / Événementiel  2022 – 2023

  •  23 mars 2023  Dédicace  Œuvre des campagnes
  • Début 2023 en cours Radio Courtoisie, Aleteia, etc.
  • 13 Décembre 2022  Dédicace de Noël  Ibacom éditions au Marly (Neuilly sur Seine)


 Commandez cet ouvrage directement en ligne : règlement sécurisé Paypal – délai d’envoi rapide et suivi :  20 Euros + port

ou par courriel/courrier postal/téléphone: Ibacom éditions :  iba@ibacom.fr   I. de BREMOND d’ARS  tel 06-20-65-66-88

20 Euros


• TITRE : Nous ne nous sommes jamais tant aimés
• AUTEUR : Sylvie de QUATREBARBES
• LIVRE : 156 pages,  broché, format 150 x 220 mm
• Prix public : 20 €
• GENRE : Récit
• REALISATION, EDITION, DIFFUSION : IBAcom
• ISBN : 979-10-92733-33-4
• PARUTION : 13/12/2022

• DIFFUSION, VENTE :
 Ouvrage référencé sur les bases libraires Cnil, Afnil, Dilicom, Electre, Ediweb, et sur les grands sites de vente en ligne : Amazon, Fnac, Decitre, Chapitre…
– En Librairie (sur commande)

– Aux éditions IBAcom    iba@ibacom.fr

• PRESSE  / Événementiel  2022