ÉVEIL À l’INFINI

MÉDIUM

« … Médium signifie intermédiaire, et c’est précisément par l’intermédiaire du canal de celui qui peut percevoir les vibrations des autres plans de réalité que les entités du monde spirituel parviennent à s’exprimer dans le monde physique. Elles donnent instructions et aide à ceux qui sont encore limités par la densité de leur corps. Aussi est-il possible d’entrer en contact avec ceux qui, une fois morts, ne parviennent pas à trouver la Lumière, pour les aider à parvenir au plan spirituel qui leur convient…. »

L’AUTEUR

 

 

 

 


Le BAS-ASTRAL

« … Il y a aussi, dans ce plan, différents niveaux allant de l’obscurité la plus intense au plan de ceux qui s’y trouvent car ils ne savent pas où aller.
Le mourant reste généralement dans le même état de conscience qu’au moment du détachement de son corps physique. Il est, en principe, attiré par la lumière du monde spirituel, mais quand ses intérêts et ses attaches terrestres l’emportent sur le reste, ou qu’il est empli de culpabilité, de peur, ou qu’il persiste à nier toute vie après la mort, alors il ne perçoit pas cette lumière et il est attiré par le Bas Astral.
Ce sont ses croyances, ses désirs, ses centres d’intérêt et ses préjugés qui le suivent et le retiennent  pour un temps, jusqu’à ce qu’il se détache peu à peu de cette vibration terrestre et se tourne finalement vers la Lumière spirituelle, avec l’aide d’êtres supérieurs qui tentent de lui faire comprendre ce vers quoi il doit se tourner.
Le châtiment n’existe pas, toutefois il y a des entités qui restent plongées dans l’orgueil et toute la palette de vices et de maux qu’elles ont infligés durant leur vie terrestre.
C’est ainsi qu’elles stagnent dans cette impasse qu’est le bas Astral. Ces êtres sont extrêmement malheureux car ils ne rencontrent que l’obscurité et le froid, au point de nier leur propre lumière. C’est leur propre désarroi qui les conduit à vouloir faire souffrir les vivants, et quand ils en ont l’opportunité, ils se réjouissent alors des troubles qu’ils provoquent dans leur vie. … »